• Conférences

      

     

     

     

    L'Association ANDROMEDE organise une ou deux conférences par mois le vendredi soir à partir de 20h30, elles se déroulent dans la salle du musée de l'Observatoire. Après la présentation et les questions à l'intervenant, vers 22h, celles-ci sont suivies d'observations du ciel si la météo le permet. 

     

    Attention : Depuis  le mois d'octobre 2016 le portail d'entrée du site de l'Observatoire est fermé dès le début de la conférence à 20h30.

     

    http://ekladata.com/Dy41H1tdIu_oB6E-y_TriUEGrfI/NewsletterIcon.jpg      Si vous désirez recevoir par courrier électronique les annonces de nos conférences vous pouvez adresser par e-mail une demande d'inscription à la newsletter des évènements organisés par l'association Andromède .

     

    Conférences à venir :

     

    Le vendredi 2 décembre 2022 à 20h30

    A la recherche des planètes Tatooine, ces planètes impossibles ?

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 2 décembre 2022 à 20h30 : "A la recherche des planètes Tatooine, ces planètes impossibles ?" par Isabelle Boisse, astronome-adjoint au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille, spécialiste de la recherche et caractérisation de planètes extrasolaire par l’étude des mesures de spectrographes à haute-précision.

    Résumé :

    Imaginez-vous sur la planète Tatooine, dans « La guerre des étoiles ». Luke Skywalker regarde avec vous les deux Soleils se coucher, de taille et de couleur différentes.Ce type de planète s’appelle « exoplanètes circum-binaires » : ce sont des planètes en dehors de notre système solaire qui orbitent autour de deux étoiles. La première planète de ce type a été détectée en 2011
    grâce au satellite spatial Kepler et s’appelle Kepler-16b… elle a été surnommée « Tatooine » bien sûr. Alors que les étoiles binaires constituent presque plus de la moitié des étoiles de la Galaxie, elles ont été largement mises de côté pendant presque 25 ans dans la recherche d’exoplanètes. Et pourtant, bien qu’elles soient plus difficiles à mesurer que les étoiles isolées, leur étude permet de mieux comprendre comment les planètes se forment, y compris celles qui orbitent autour d’une seule étoile.

     

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée : allée Jean-Louis Pons, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte .Sans réservation.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Conférences passées :

     

    Le vendredi 18 novembre 2022 à 20h30

    La constante de Hubble ... une saga pleine de péripéties !

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 18 novembre 2022 à 20h30 : "la constante de Hubble ... une saga pleine de péripéties !" par Pierre TAXIL, Centre de Physique Théorique et Université d'Aix-Marseille.

    Résumé :

    La constante de Hubble est un paramètre essentiel de la cosmologie car elle donne la mesure du taux d’expansion de l’univers au temps présent. C’est également un ingrédient essentiel pour une estimation de l’âge de l’univers. Déterminer sa valeur n’a jamais été simple, erreurs et imprécisions entrainant de vifs débats entre cosmologistes pendant des dizaines d’années. Dans cette conférence nous essaierons de retracer cette histoire tumultueuse et de montrer quelle est la stratégie qui semble avoir permis d’aboutir à une valeur précise et fiable. D’un autre côté, certaines données obtenues récemment sur l’univers primordial ne semblent pas en accord avec cette valeur, ce qui interpelle à nouveau les cosmologistes.

     

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée : allée Jean-Louis Pons, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte .Sans réservation.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Le vendredi 14 octobre 2022 à 20h30

    Mars a-t-elle bu ses océans primitifs ?

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 14 octobre 2022 à 20h30 : "Minéralogie de la planète Mars comme traceur de ses anciens environnements aqueux" par John CARTER, astronome au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (Aix-Marseille Université) et à l'Institut d'Astrophysique Spatiale (Université Paris-Saclay).

    Résumé : L'étude des minéraux hydratés sur Mars permet de reconstituer une partie de l'histoire géologique, chimique et peut être exobiologique de cette planète. Ces minéraux se sont formés en présence d'eau liquide, dont ils en ont emprisonné une large fraction. Sur Terre ils sont aussi connus dans certains contextes géologiques comme d'excellents pièges de la matière organique biologique ou abiotique, et constituent ainsi une cible d'exploration prioritaire pour les rovers martiens actuels et futurs. Nous verrons comment l'époque la plus reculée de Mars, lorsque la vie apparaissait sur Terre, était riche en eau liquide depuis sa surface jusqu'en profondeur. Des environnements aqueux durables et divers sont préservés dans ces vestiges minéralogiques, et l'enjeu actuel consiste à comprendre s'ils ont tracé des environnements ayant pu être habitables. Ces résultats récents sur les minéraux hydratés intéressent par ailleurs les agences spatiales car ils constituent une ressource potentielle pour de futures missions habitées vers Mars. 

     

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée : allée Jean-Louis Pons, 4ème)

    Entrée : Gratuite dans le cadre de la Fête de la Science. Sans réservation.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Le vendredi 16 septembre 2022 à 20h30

    Nouvelles vues sur les exoplanètes avec le télescope spatial James Webb

     

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 16 septembre 2022 à 20h30 : "Nouvelles vues sur les exoplanètes avec le télescope spatial James Webb" par Elodie CHOQUET, Astronome Adjointe au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille et à Aix Marseille Université.


    Résumé :

    Le télescope spatial James Webb, le plus complexe jamais construit, a été lancé en décembre dernier par le vol sans faille d'une fusée Ariane 5. Après quelques mois de voyage, de déploiement de ses miroirs, et de mise en service de ses instruments, il nous donne depuis le 12 juillet des images spectaculaires et inédites de toutes nos cibles astrophysiques favorites. Pendant cette conférence, je reviendrai sur le parcours du Webb depuis son lancement et je détaillerai ses premiers résultats en particulier concernant les exoplanètes, ces planètes autour d'étoiles lointaines.


    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée allée Jean-Louis Pons, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte .Sans réservation.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Le vendredi 10 juin 2022 à 20h30

    Vers la complexité moléculaire : de l’astrochimie à l’astrobiologie ?

     

     

     

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 10 juin 2022 à 20h30 : "Vers la complexité moléculaire : de l'astrochimie à l'astrobiologie ?" par Louis D'HENDECOURT, Directeur de Recherche Emérite CNRS, Physique des Interactions moléculaires (PIIM, AMU) & Institut des Origines, Marseille


    Résumé :

    La complexité moléculaire est considérée comme un prérequis à l’émergence de la vie. Cette complexité est de fait observée dans de très nombreux environnements astrophysiques (milieu interstellaire, nuages moléculaires, comètes, météorites…). Partant d’étoiles en fin de vie, je montrerai comment cette complexité peut apparaître dans l’évolution physico-chimique des glaces interstellaires en particulier, simulée en laboratoire. L’universalité constatée d’un tel phénomène pose clairement la question de la possible ubiquité de la vie dans notre Galaxie. Toutefois cette complexité nécessaire n’est en rien suffisante à l’émergence de la vie qui nécessite clairement un processus, pour l’instant inconnu, d’auto-organisation et de sélection moléculaire dont on peut supposer qu’il soit spécifique à un environnement planétaire précis. Là encore ce processus est susceptible d’être simulé en laboratoire. Si la question de l’émergence de la vie reste pour l’instant entière, l’idée de l’ubiquité de la vie n’est encore qu’une opinion sans réel fondement scientifique. J’aborderai en dernière partie quelques suggestions concernant l’unicité de la Terre et sa possible conséquence sur le Paradoxe de Fermi qui n’a à mon sens de paradoxal que l’opinion que l’on s’en fait.


    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée allée Jean-Louis Pons, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte .Sans réservation.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Le vendredi 13 mai 2022 à 20h30

    Éclairage sur la fin des âges sombres et l'époque de réionisation: la partition de CONCERTO

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 13 mai 2022 à 20h30 : "L'exploration des galaxies lointaines par l'oxyde de carbone, à l'aide de l'instrument CONCERTO" par Guilaine LAGUACHE, astronome et directrice de recherche, spécialiste de la cosmologie observationnelle au LAM . 

    Infos :

    Installé au printemps 2021, l'instrument Concerto va observer le jeune Univers entre 600 millions d'années et 1,2 milliard d'années. C'est le 6 juillet 2021 que l'instrument Concerto (CarbON CII line in post-rEionisation and ReionisaTiOn epoch) installé sur le télescope APEX, sur le plateau de Chanjantor, dans le désert chilien d'Atacama, a réalisé ses premières observations.

    Dans l'histoire de l'Univers, une période charnière intrigue notre communauté. C'est la réionisation, qui marque la fin des âges
    sombres et la renaissance cosmique. Elle correspond à une période ancienne de l'histoire de l'Univers où le rayonnement des premières étoiles et des premiers quasars a commencé à ioniser de façon importante les atomes neutres s'étant formés à la recombinaison 380 000 ans environ après le Big Bang. Nous verrons ce qu'est la réionisation et comment percer ses mystères. Installé au printemps 2021 sur le télescope APEX sur le plateau de Chanjantor dans le désert chilien d'Atacama, l'instrument CONCERTO va observer le jeune Univers entre 600 millions d'années et 1,2 milliard d'années. Il va contribuer à lever le voile sur l'époque de réionisation.
     

     

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée : allée Jean-Louis Pons, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte. Sans réservation.

    Le masque peut être retiré dans le musée où se déroulent les conférences, Gel hydro-alcoolique mis

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

     

    Le vendredi 8 avril 2022 à 20h30

    Le "Paradoxe de Fermi": sommes-nous seuls dans l’Univers ?

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 8 avril 2022 à 20h30 : "Le Paradoxe de Fermi : sommes nous seuls dans l'Univers ?" par Pierre TAXIL, physicien théoricien, Professeur émérite à l'Université d'Aix-Marseille, Centre de Physique Théorique de Luminy.

     

    Résumé :

    Appliquant un principe Copernicien, on peut penser que la vie, y compris intelligente, est très répandue dans l’Univers. Ainsi de nombreuses civilisations technologiques ont pu émerger, en particulier bien avant la nôtre, et donc avoir largement le temps de coloniser la Galaxie. Se présente alors le paradoxe posé par le grand physicien E. Fermi dès 1950 : « Où sont-elles ? ».  Dans cette conférence nous aborderons cette question à la lumière des dernières découvertes sur les exoplanètes et l’histoire de notre Galaxie. On verra que, si certaines solutions au paradoxe sont assez simples (et frustrantes), d’autres nous interpellent quant à l’avenir d’Homo Sapiens.

     

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée allée Jean-Louis Pons, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte. Sans réservation.

    Le masque peut être retiré dans le musée où se déroulent les conférences, Gel hydro-alcoolique mis à votre disposition.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Le vendredi 4 mars 2022 à 20h30

    Comment vivent et meurent les galaxies ?

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 4 mars 2022 à 20h30 : "Comment vivent et meurent les galaxies" par Laure CIESLA chargée de recherche au LAM. 

    Résumé :

    Les galaxies sont des systèmes vivants composés de gaz, de poussière et d'étoiles. Comme les êtres vivants, elles naissent, vivent et meurent. C'est leur histoire que nous essayons de reconstruire à travers la lumière qu'elles nous émettent. Il sera présenté notre état de connaissances sur l'histoire de formation stellaire des galaxies, les techniques pour la reconstruire, et les prochaines avancées dans ce domaine.

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée place Rafer, bd Cassini, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte .Sans réservation.

    Le pass vaccinal et le port du masque sont obligatoires pour accéder au site.

    Port du masque (non fourni) obligatoire à partir de 6 ans, même en extérieur. Respect des règles de distanciation physique. Gel hydro-alcoolique mis à votre disposition.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Le vendredi 4 février 2022 à 20h30

    L’imagerie d’exoplanètes: défiez les limites de l’instrumentation

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 4 février 2022 à 20h30 : "L’imagerie d’exoplanètes: défiez les limites de l’instrumentation" par le Dr. Faustine Cantalloube, Chargée de Recherche CNRS au LAM. 

    Résumé :

    Comment détecter les quelques grains de lumière émis par une planète qui se trouve à des années lumière de nous ? Mais surtout, comment faire puisque cette planète est non seulement très proche de son étoile, mais est aussi des millions de fois moins brillante ? La réponse est qu’il faut des instruments dédiés à l’imagerie d’exoplanètes, qu’on installe sur les plus grands télescopes terrestres dont le miroir primaire peut faire jusqu'à 8-m de diamètre. Nous avons appris de nombreuses choses grâce aux images que nous avons acquises cette dernière décennie. Aujourd’hui, les astronomes construisent des télescopes jusqu'à quarante mètres de diamètre et pour lesquels plusieurs instruments dédiés à l’imagerie d’exoplanètes sont en cours de conception. 

     

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée place Rafer, bd Cassini, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Gratuit pour les adhérents et les étudiants sur présentation de la carte .Sans réservation.

    Le pass vaccinal et le port du masque sont obligatoires pour accéder au site.

    Port du masque (non fourni) obligatoire à partir de 6 ans, même en extérieur. Respect des règles de distanciation physique. Gel hydro-alcoolique mis à votre disposition.

     

    ___________________________________________________________________________________________

     

    Le vendredi 7 janvier 2022 à 20h30

    La richesse des disques protoplanétaires révélée par les grandes campagnes d'observation

     

    L'Association ANDROMEDE propose une conférence le vendredi 7 janvier 2022 à 20h30 : "La richesse des disques protoplanétaires révélée par les grandes campagnes d'observation" par Steven RENDON RESTREPO, doctorant au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (LAM) et à l'Institut de Recherche sur les Phénomènes Hors Équilibre (IRPHE). Il est aussi Attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) à Aix-Marseille Université.

    Résumé :

    Lorsqu'une étoile se forme elle est accompagnée d'un disque de gaz et de poussières que l'on appelle disque protoplanétaire. Ces disques sont le berceau de la formation planétaire. Il y a quelques années, on possédait très peu d’images de ces objets mais de grandes campagnes d’observation, comme celle du consortium ALMA, ont permis de révéler tout un panel de sous-structures, dont certaines n’étaient pas attendues : anneaux, ondes spirales, asymétries, disques inclinés, ombres. Ces observations posent bien sûr de nouveaux défis aux modèles théoriques qui doivent les expliquer. De leur côté les théoriciens ont proposé de nouvelles solutions expliquant le transport de moment angulaire, telles que les vents magnétiques.

    Après une introduction générale sur la formation des disques protoplanétaires, je présenterai les résultats observationnels les plus importants exposés lors de la conférence « Planet-forming Disks: From Surveys to Answers ». Enfin, je ferai un zoom sur le disque HD163296 où une asymétrie variable dans le temps, située à 0,3 U.A de son étoile, a été détectée par les instruments MATISSE et GRAVITY du VLTI. Après étude des différents scénarios possibles, il semblerait que l’explication la plus probable de cette asymétrie soit la présence d’un vortex.

     

    Elle se déroulera à l'Observatoire historique de Marseille (entrée place Rafer, bd Cassini, 4ème)

    Entrée : 5 euros. Sans réservation, pass sanitaire obligatoire.

    Port du masque (non fourni) obligatoire à partir de 11 ans.  Respect des règles de distanciation physique. Gel hydro-alcoolique mis à votre disposition.